La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Comme vous vous en doutez, c'est ici que l'on parle de tout et n'importe quoi.
Avatar du membre
Worg
Traducteur d'élite
Traducteur d'élite
Messages : 3428

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Worg »

Vu comme ça, cela change la perspective !
"Au nom d'aucun principe, au nom d'aucune personne, on ne doit commettre le moindre mal."
Avatar du membre
Showda
Héraut | Intendant | Traducteur d'élite
Héraut | Intendant | Traducteur d'élite
Messages : 3612

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Showda »

Meilleure ville du monde, je l'ai toujours dit ;)
Indisponible ces prochaines semaines.
En cas d'urgence, ne m'appelez pas.
Hardware
► Afficher le texte
Avatar du membre
Showda
Héraut | Intendant | Traducteur d'élite
Héraut | Intendant | Traducteur d'élite
Messages : 3612

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Showda »

Je pense que ça pourrait t'intéresser Bran ^^
Indisponible ces prochaines semaines.
En cas d'urgence, ne m'appelez pas.
Hardware
► Afficher le texte
Avatar du membre
Worg
Traducteur d'élite
Traducteur d'élite
Messages : 3428

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Worg »

La Suisse en train :

"Au nom d'aucun principe, au nom d'aucune personne, on ne doit commettre le moindre mal."
Avatar du membre
Bran ar Kamalar
Moddeur en herbe
Moddeur en herbe
Messages : 3409

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Bran ar Kamalar »

C'est amusant je pensais mettre cette vidéo justement ^^
Image
"Je ne crois pas à l'astrologie.
Je suis sagittaire et comme tous les sagittaires, c'est dans ma nature d'être sceptique."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
Arthur C. Clark
Avatar du membre
Bran ar Kamalar
Moddeur en herbe
Moddeur en herbe
Messages : 3409

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Bran ar Kamalar »

N'allez pas faire les crétins sur des skis pour vous détendre (sauf dans votre salon), toutes les montagnes en Suisse sont en cote d'alerte même le Jura. Alerte 3 pour le jura, 4 pour le Valais central, le Chablais et les pré-alpes et 5 pour le Haut-Valais et toutes les régions limitrophes. Le degré 5 est le maximum c'est très rare. Déjà pour le degré 4 il est déconseillé même en plaine de sortir de chez soi, car des avalanches peuvent toujours descendre jusqu'en plaine. J'ai connu ça il y a quelques année, heureusement je n'étais pas sur la route, mais dans le village d'à coté, où je me trouvais on a eu le souffle, un énorme camion remorque qui passait sur la route a été soufflé avant que l'avalanche arrive. C'est un danger réel.



Là se sont des avalanches dangereuses qui ont été provoquées afin de protéger les infrastructures et les villages.

Je pense que la France a aussi le même soucis, il n'y a pas de raison pour que les avalanches respectent les frontières.
Image
"Je ne crois pas à l'astrologie.
Je suis sagittaire et comme tous les sagittaires, c'est dans ma nature d'être sceptique."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
Arthur C. Clark
Avatar du membre
Worg
Traducteur d'élite
Traducteur d'élite
Messages : 3428

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Worg »

Les avalanches, c'est comme les nuages radioactifs, cela ne respecte rien !

C'est presque aussi dangereux qu'une coulée pyroclastique.
"Au nom d'aucun principe, au nom d'aucune personne, on ne doit commettre le moindre mal."
Avatar du membre
Bran ar Kamalar
Moddeur en herbe
Moddeur en herbe
Messages : 3409

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Bran ar Kamalar »

Normalement il y a couloir d'avalanche afin d'éviter qu'elles aillent n'importe où. Mais parfois elles sont trop grosses et il y a débordement C'est ce qui était Arrivé a Fully quand le camion remorque a été soufflé. Et le plus drôle c'est que l'avalanche n'est même pas arrivé jusqu'à la route. Mais elle a débordé et emporté un départ de téléphérique la c'était plus ennuyeux car c'est le seul moyen de transport pour atteindre un hameau. Il y a bien un vieux chemin muletier mais avec la neige, c'est dangereux de le prendre.
Image
"Je ne crois pas à l'astrologie.
Je suis sagittaire et comme tous les sagittaires, c'est dans ma nature d'être sceptique."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
Arthur C. Clark
Avatar du membre
Bran ar Kamalar
Moddeur en herbe
Moddeur en herbe
Messages : 3409

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Bran ar Kamalar »

J'ai visionné un reportage intéressant fait par une émission de la télévision officielle francophone et malgré cela très critique. Voilà une des faces cachées de la Suisse qu'on connait très bien en tant qu'habitant. S'il y a des gens très riches en Suisse, ils sont rarement suisse (il y en a mais ils sont très discret).



Notez qu'il y a aussi de riches étrangers qui ne sont pas forcément des dictateurs, mais ils se massent rarement à Genève ou à Gstad. Et pourquoi est-ce qu'ils viennent en Suisse, en bonne partie car l'état et les communes leur font des arrangements sur les taxes et impôts. Souvent ils se fixent dans des villages pas très riches ni très touristiques, et les municipalités voient d'un très bon œil ces personnes s'installer sur leur territoire. Car même avec des arrangements niveau taxes et impôts cela fera une très bonne rentrée d'argent.

Il y a des personnalité publiques, des stars de cinéma, de la F1, mais aussi des personnes moins connues qui viennent passer leur retraite dorée chez nous. Je pourrais vous en parler plus en détail, car j'ai travaillé il y a quelques années pour des personnes de ce type, qui se sont toujours montrées très aimable à mon encontre. Mais je n'en dirais pas plus car il y a le secret de fonction que je respecte. Ce que je peux vous dire c'est que mes interventions se sont montées au maximum à 500 francs suisses, et que c'est le même montant que je facturais aux compatriotes. Depuis que je suis pris en charge par l'assurance invalidité j'ai arrêté de travailler, j'ai fait encore quelques interventions mais gratuitement. Actuellement j'ai totalement arrêté et j'ai envoyé l'architecte avec lequel je travaillais chez quelqu'un d'autre qui travaille également très bien.
Image
"Je ne crois pas à l'astrologie.
Je suis sagittaire et comme tous les sagittaires, c'est dans ma nature d'être sceptique."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
Arthur C. Clark
Avatar du membre
Bran ar Kamalar
Moddeur en herbe
Moddeur en herbe
Messages : 3409

Re: La Suisse ? c'est quoi ? ça se mange ?

Message par Bran ar Kamalar »

J'ai eu une idée pour mon blog et finalement j'ai eu la curiosité de voir si on en avait parlé ici...

Pour les suisses c'est tellement ancré dans la vie que personne n'y a pensé visiblement. Alors pour les autres...





Par rapport à ce que j'ai connu il y a environ 30 ans (j'ai arrondi), c'est vraiment très différent. Bon effectivement il y a de la propagande, mais la seconde est proposée par la Ville de Neuchâtel et non par la protection civile, et elle est récente également. Celle de la confédération a 6 ans quand même.

Mon approche a été différente, en premier j'ai eu le premier cours en même temps qu'une formation et dans l'impossibilité de repousser la protection civile, je n'y suis pas allé. Pourquoi ? Le cours de la protection civile serait le même décalé, alors que ma formation en France je n'étais pas certain de pouvoir la refaire, et j'ai eu raison sur ce point elle s'est arrêtée après cette année là. Mais les autorités de la confédération ne l'ont pas admis, j'ai eu une patrouille de police qui m'a embarqué et j'ai passé un après-midi en garde à vue à Lausanne. C'est la seule est unique fois jusqu'à présent que je me suis retrouvé dans une cellule. Mais j'ai eu d'autres démêlées avec les autorités militaires (omis de payer la taxe non militaire). Bref pour en revenir à mes radmoutons, par la suite j'ai pu faire mon cours de protection civile. Ce n'est pas l'armée on ne couche pas sur place, on rentre le soir. Et là évidemment ils ne m'ont pas demandé et ne se sont pas demandé dans quel groupe je serais le plus utile. Il manquait de sapeurs, hop "sapeur". Alors c'est quoi un "sapeur", ben en gros c'est un peu l'homme à tout faire même si à la base c'est quand même savoir maitriser un incendie. Alors tant que c'était "mise en place de l'abri" (cela ne se fais plus maintenant) donc constructions de couchettes, mise en place d'une radio et de son antenne, création de lieux pour se nettoyer en cas de problèmes chimiques, etc... Cela passait très bien, mais quand on a eu le cours "pompier", je ne suis même pas arrivé au feu, je suis tombé dans le pommes en mettant le masque à gaz. L'instructeur m'a juste rattrapé...

Après ce cours mouvementé, ils m'ont oublié, chouette, je pense que l'instructeur a dû penser qu'un sapeur comme moi c'était pas une bonne idée.

J'ai été reconvoqué quelques années plus tard, j'étais encore à Lausanne, mais cette fois c'était pour un travail à part entière, ils avaient fait venir tout les effectifs, le but étant de connaitre la vérité sur les abri de la ville existants. En théorie tout le monde avait une place mais encore fallait-il qu'elle existe vraiment.

Je me suis fait affecter à un petit groupe commandé par un chef d'abri (on était quatre je crois), notre mission était de contrôler tous les abris dépendants de l'abri où était affecté ce chef. J'ai pas très bien compris comment fonctionnent les grades et c'était pas très clair. C'était en majorité de petits locatifs construis juste après la dernière guerre, à une époque où c'était obligatoire de mettre un abri à chaque construction, mais où les directives n'étaient pas très claires.
Nous sommes passé de surprise en surprise, et le chef verdissait un peu plus à chaque visite. Les habitants étaient charmants assez âgés, mais aucun ne savait réellement ce qu'était un abri, ni à quoi il servait en dehors d'un local à entasser le bordel, pire que des greniers. Nous sommes passés de portes "blindées" en chêne épais de 10 cm, à des abri à rallonge avec trois locaux différents séparés par des locaux non "protégés" (l'architecte a été idiot là), et je ne parle pas des système de ventilation en forme de bidon d'huile avec un tuyau du même genre qui en sortait... Le seul abri à peu prêt correct était celui du chef et encore le couloir d'évacuation n'était pas assez long (en cas de destruction de la maison au-dessus).
Il faut bien comprendre que pendant très longtemps, c'était encore le cas lors de cette inspection, les gens ne sont pas sensé rester dans l'abri, on a parlé d'abri anti-atomique ce n'était pas du tout le cas. C'était des abris pour des cas de guerre conventionnelles voir chimiques pour les abris les plus récent de cette période. Donc il n'y avait rien de prévus pour que la population puisse vivre réellement dans l'abri, il n'y avait aucun lieu prévu pour cuisiner par exemple (ce qui était ridicule).

J'ai encore été convoqué une fois pour faire un cour de chef d'abri (je ne l'ai pas demandé), un manque je suppose, mais si précédemment j'ai fais ce qu'on me demandait sans rien dire, cette fois j'ai fais de la résistance passive. Et finalement ils ne m'ont plus donné signe de vie. Je sais qu'en théorie en déménageant en Valais j'aurais dû signaler ma présences aux autorités compétentes, mais je ne l'ai pas fait, finalement je dois déplacer mes papiers donc ils savaient très bien que j'avais déménagé. Et maintenant j'ai dépassé l'âge (55 ans).
Image
"Je ne crois pas à l'astrologie.
Je suis sagittaire et comme tous les sagittaires, c'est dans ma nature d'être sceptique."
"Toute technologie suffisamment avancée est indiscernable de la magie."
Arthur C. Clark

Retourner vers « Salon de discussion »