L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlord

Tout ce qui tourne autour des Warhammer 40,000 : Dawn of War et qui n'est pas du domaine de la Traduction et du côté technique du Modding.
Avatar du membre
Linvocateur
Testeur aspirant
Testeur aspirant
Messages : 1023

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Linvocateur »

Pour les C'Tan!!!!!!!!!!!!!
"La galaxie appartient à l'Empereur, et quiconque le nie ou le refuse est un ennemi qui doit être détruit."
Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2210

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Quelric »

Oups pas faux, je l'avais oublié lui... Attendez on peut(x) changéer le titre du topic ?
Modifié en dernier par Quelric le 20 juin 2015, 16:44, modifié 4 fois.
Raison : Passage d'un disciple.
Avatar du membre
Linvocateur
Testeur aspirant
Testeur aspirant
Messages : 1023

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Linvocateur »

Faut éditer le premier post.
"La galaxie appartient à l'Empereur, et quiconque le nie ou le refuse est un ennemi qui doit être détruit."
Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2210

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Quelric »

Bon je vais changeré ça afin d'éviteré de futur colère des fidèles de l'empereur cadavre :siffle: .
Modifié en dernier par Quelric le 20 juin 2015, 16:44, modifié 4 fois.
Raison : Passage d'un disciple.
Avatar du membre
Linvocateur
Testeur aspirant
Testeur aspirant
Messages : 1023

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Linvocateur »

HÉRÉSIE!!!!!!!!! HÉRÉSIE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
"La galaxie appartient à l'Empereur, et quiconque le nie ou le refuse est un ennemi qui doit être détruit."
Avatar du membre
Koala
Légende de la Confrérie
Légende de la Confrérie
Messages : 2944

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Koala »

Par contre, je vous préviens (gentiment) que ça ne doit pas devenir n'importe quoi, je rappelle que c'est une fiction et non un topic à flood sur W40K.
Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2210

Re: L'histoire de Yarrick (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Quelric »

Oui, pas de problème Koala mais bon ... il faut bien s'expliqueré :D .
Modifié en dernier par Quelric le 20 juin 2015, 16:44, modifié 4 fois.
Raison : Passage d'un disciple.
Avatar du membre
Warlord
Confrère
Messages : 368

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warl

Message par Warlord »

Je décline toute responsabilité sur le choix du nom du perso...
Okay, je m'en suit pas rendu compte tout de suite, mais à la base, son nom était... Hey bien... Vous verrez ! :D
Koala: Merci pour tes conseils... On va essayer de reprendre le rythme ! ^^
Les cicatrices des douleurs passées me défigurent, me rendant abject, ignoblement laid.
Mais là est la clé de la réussite: Apprendre de ses erreurs, laisser ses balafres durcir la peau de son être.

Une envie de lecture ? Le salon vous est ouvert.
Avatar du membre
Quelric
Testeur
Testeur
Messages : 2210

Re: L'histoire de Yssack (Roleplay W40k) de Quelric et Warlo

Message par Quelric »

Chapitre 3 : Baptême du feu

- Poses ton arme, Monkeigh.
- La tienne d'abord, xéno !
C'est à n'en pas douter une femelle.
Cette voix ensorceleuse, bien que modifiée par son étrange casque... L'appel d'une sirène, que je rejette instantanément.
Elle parle mon langage... Etonnant.
Sûrement une ruse pour me déstabiliser. Je connaît ces Eldars: Tous fourbes et sans honneur.
Mais... Mais comment puis-je parler d'honneur, moi qui ait sacrifié mon meilleur ami pour sauver ma propre peau ?
-Je répète poses ton arme
- Jamais ! Et jette la tienne à terre ! Ou je te fais sauter le caisson ! Dis-je en vociférant, agitant le canon de mon fusil, rouge à force d'aboyer.
- Si tu tires, je tires ! Et on y passe tout les deux !
- Mais oui, bien sûr ! Ton arme ne blesserait même pas un gretchin ! Grogne-je, tout en tentant d'oublier le projectile d'apparence meurtrière, planté à quelques mètres de moi.
- Tu crois que ton arme est plus puissante ? La mienne l'est, en tout cas...
Je ricane, avant de rétorquer avec un sourire sauvage:
- Avec ce fusil, j'étale une tête d'ork sur cinq mètres, alors, te la joue pas avec moi, l'alien !
Au loin, des hurlements bestiaux résonnent.
Je tourne la tête vers l'Est.
- Merde, des...
- ... Tyranides. Complète t-elle.
Malgré nos casques toujours enfilés, nous nous concertons du regard.
Seuls, nous tomberons.
Unis, nous tiendrons.
Préférant la vie à la haine raciale, nous allions déverser celle-ci sur les xénos hostiles et assoiffés de sang.
- Par où arrivent-ils ? Dis-je avec précipitation.
- Par l'Est... Mais il y a un autre groupe, plus réduit et plus éloigné, vers le Nord.
- On va tenir sur le front Est, puis on se reportera sur le Nord pour stopper le reste de la troupe...
Sans m'en rendre compte, je parle tel mon sergent, énonçant des tactiques et utilisant des termes que, moi, simple Garde Impérial, ne pensait pas pouvoir utiliser.
La xéno a un mouvement de tête méprisant, mais finit par acquiescer.
Nous nous mettons à couvert, moi, adossé sur le tronc d'un arbre, elle, accroupie derrière le large cadavre d'un arbre mort, attendant l'ennemi.
Tâtonnant sur la multitude de boutons qui ornent le côté latéral de mon casque, j'active successivement le respiratoire, un pointeur laser... Et passe en vision nocturne.
La lumière intense m'aveugle un bref instant...

Bientôt, des tirs témoignent du combat amorcé. Je règle à nouveau le casque, et passe en vision thermique, tel un prédateur traquant sa proie, je cherche les signatures des xénos, qui ne tardent pas à apparaître. Je prends du fusil laser (le fusil de combat étant inutile à distance), et arrose l'ennemi sous des tirs d'une précision qui m'était jusqu'à l'ors étrangère... Bientôt, des hurlements parviennent à mes oreilles... J'avait fait mouche.

Bientôt, les cadavres sont si nombreux que les signatures thermique faussent ma visée, et me faisait tirer dans des cadavres encore chauds. Je désactive la vision thermique, et bascule sur la vision classique. Alors l'ennemi se dévoile à mes yeux.

Véloces, tels de petits raptors... Des raptors de chitine, de griffe et de dents.
Ils doivent m'arriver à la taille, mais compensent leur taille par des lames acérées dont je ne veux absolument pas tester l'efficacité, ainsi qu'un nombre tout bonnement terrifiant.
La xéno pilonne elle aussi les lignes ennemies, avec une efficacité redoutable...
Un à un, les tyranides tombent, fauchés par des projectiles acérés et de mortelles salves de laser.
- Ils arrivent par le Nord ! Me crie l'Eldar.
- J'y vais ! Tiens la ligne, si tu recules, je te fait sauter la cervelle !
- Arrête ton numéro de commissaire en formation, et concentres-toi sur le combat ! Tu es pathétique !
Fulminant, blessé dans mon orgueil, je me jette à couvert dans les fourrés. L'ennemi arrive... Mais quelle vitesse !
Si leur course est déjà rapide, leur sprint est d'une vélocité sans nom ! Je me saisit rapidement du fusil de combat, et pilonne les xénos, projetant des morceaux de cadavres à plusieurs mètres ! Le recul est insoutenable, mais la puissance inégalable, l'ennemi mord la poussière...
Ou plutôt... Les bolts !
Soudain, une vive douleur me saisit... Je jette un coup d'oeil à ma blessure... Des tirs de bio-armes ! Alors leur attirail ne se limite pas à de simples griffes !
Une seconde d'inattention supplémentaire m'aurait coûté la vie. Une lame osseuse plonge vers ma tête, sifflant comme un oiseau de mort.
D'un réflexe dont je ne me serait jamais cru capable, j'esquive le coup en me baissant, sort mon couteau de combat et déchire la gorge de mon ennemi.
Il s'effondre avec un cri strident. Un second se jette sur moi... Il bondit, décollant à deux mètres du sol.
J'effectue une roulade sur le côté pour éviter le bond qui m'aurait été fatal, puis me relève pour jeter mon arme dans la tête du tyranide. Le lancer fait mouche, et mon couteau s'enfonce profondément dans l'oeil de mon ennemi, qui se tord de douleur, avant de s'effondrer, son cortex cérébral sûrement déchiqueté. Un troisième me fonce dessus...
Je n'ai pas le temps de réagir, il me percute de plein fouet.
Je me retrouve plaqué au sol, mon ennemi dégoulinant de bave au-dessus de moi.
Il lève sa lame et frappe.
Je roule pour éviter le coup, et la griffe d'os se planta dans le sol.
Pendant que mon ennemi tente d'extirper sa mortelle griffe du sol, je sort mon pistolet bolter et tire entre ses des yeux rouges sang.
Il s'effondre, le crâne explosé par la munition explosive... Mais un autre prends aussitôt sa place, me forçant à reculer pour éviter un coup qui m'aurait décapité...
Un second tir d'acide touche mon casque, me faisant tituber
Je suis perdu... Ils sont bien trop nombreux et je...
Une volée de projectiles scintillants s'enfoncent dans la chair de mon ennemi.
Un à un, les tyranides tombent, fauchés de manière méthodique par les salves précises et mortelles. Bientôt, il ne reste qu'un amas de chair alien de la meute carnassière qui a bien failli causer ma mort. Je me retourne, soulagé.

Une abomination se jette sur l'Eldar ! La créature, semble squelettique, comme si elle n'aurait que des os... La couleur laiteuse de sa peau prête à confusion, et semblent masquer sa terrible musculature. Il est doté de deux paires de bras, dont l'une est équipée d'une paire de mains garnies de griffes tranchantes, et qui se sont refermées sur le ventre de la xéno quand il lui a sauté sur le dos. Ses deux bras à l'apparence maigres mais que l'on peut deviner d'une force surhumaine, bloquent ceux de l'Eldar, l'empêchant de se défendre , tous en approchant deux autres lames de ses côtes. D'immondes tentacules barbelés, jaillissant de sa gueule, tentent de s'enfoncer dans son cou... D'un coup de griffe il défonce le casque, sans parvenir à la blesser.
Elle hurle à la mort, criant à l'aide...
Sans perdre une seconde, je prends mon pistolet à deux mains, et vise sa tête.
Je tire plusieurs coups, le faisant tressaillir...
Il tourne vers moi sa tête abominable, et me fixe de ses deux yeux jaunes.
Le monstre me bondit dessus, bras en retrait, comme si eux aussi prennent de l'élan pour renforcer la puissance du coup...
Je me jette à terre...
Il passe à quelques dizaines de centimètres au dessus de moi...
Je sors une grenade et la dégoupilla...
Il retombe quelques mètres derrière.
Je la lance derrière moi.
Je me relève à la hâte, et sprinte en avant.
Bref coup d'oeil derrière moi.
Le Tyranide se prépare à un nouveau bond...
La grenade explose sous ses pieds, projetant des morceaux de cadavres ensanglantés à des mètres à la ronde, le tout dans une formidable gerbe d'ichor !
L'explosion me souffle, et je me retrouve jeté en avant...
Je me relève difficilement...
- Merci... Héros.
Me dit-elle avec une voix qui pouvait laisser deviner son sourire moqueur.
Avatar du membre
Warlord
Confrère
Messages : 368

Chapitre IV: Terre Hostile... Compagnon Hostile.

Message par Warlord »

L'étrangère s'assoit.
Elle respire mal...
Ou est-ce les circuits de son casque qui déraillent à cause du choc ? Elle enlève lentement ledit casque, dévoilant son visage... De grands yeux verts, de longs cheveux bruns qui tombaient largement sur ses épaules, des traits fins, et un regard ensorcelant... Un regard me faisant penser à celui d'une séductrice démoniaque, mais tentant de cacher son jeu derrière un masque d'innocence.
-Tu vois bien que je vais pas te faire de mal, tu peux lâcher ton arme.
Pendant qu'elle ferme les yeux, comme pour essayer de faire le vide, je pointe mon fusil sur sa tête, sans qu'elle ne le remarque.
Je m'apprête à tirer, ma visée solide...
Je la tuerai, à tout les coups.
Merde... Ma vision se brouille...
Mon casque a apparemment été déréglé par le coup d'un tyranide. Je l'ôte avant que les grésillements ne me vrillent les tympans, puis le jette au sol, inutilisable.
Je veux retenter ma chance... Trop tard, elle me regarde.
- Dis voir, tu pourrais juste... Me soigner ? Je ne pense pas que je vais tenir longtemps avec ça...
La femme eldar a les poignet totalement lacérés à cause du monstre qui a refermé ces griffes sur ses bras menus.
Voyant qu'elle ne pourra se soigner seule, je m'approche et commence à bander ses blessures avec le matériel médical récupéré dans la Valkyrie
-On me nomme Aelthia, finit-elle par lâché , et toi, garde, quel est ton nom ?
-Yssack.
-Yssack … Répéta-t-elle, je te dois la vie … il s'agissait d'un genestealer, peu de personnes n'ont pas le cran de s'attaquer à ce genre de créature, et encore mois d'y triompher...
Sa réplique ne m'atteint pas, je l'ignora... Comme si sa phrase sonnait faux sur la fin … Comme si elle essayait juste de m'amadouer.
- N'essaie pas.
- Essayer quoi ?
- De me séduire. Lui dis-je en levant un regard dur vers elle.
- Pathétique... Tu crois vraiment que je vais essayer ? Tu n'es qu'un Monkeigh !
- Je ne suis pas un monkeigh ! Je suis un humain ! Et je fais partie de la garde impériale !
- Tu penses que cela te met au-dessus de moi ?
- Je ne vois même pas pourquoi je t'écoute... Tu es une xéno, et je n'ai pas à t'écouter... Vos paroles ne sont que mensonges et subterfuges diaboliques...
- La voix de l'Empire parle par ta bouche, humain. Obtus, fanatique et stupide.
- Et celle de ta race parle par la tienne, Eldar. Prétentieuse, suffisante et méprisante.
Le silence.
Le combat se fait à présent par le regard, nous nous fusillons l'un l'autre, et nul ne veux reconnaître sa défaite.
Nous restons muets le temps que je finisse de panser ces blessures... Le climat était électrique.
Une fois mes soins octroyés, elle se lève, puis ,d'un geste de la main, me fait signe de la suivre.
Elle se mit à courir en direction de la cascade... Celle vers laquelle je me dirigeais a la base.
La jeune femme est d'une vivacité incroyable, d'une rapidité rapide et d'une telle précision dans ses pas, que je peine à la suivre… Alourdi par la fatigue et mon équipement, la course est d'autant plus difficile.
Pas de doutes, elle veut me semer...
Dans quel merdier me suis-je fourré ?
A vingt-cinq ans, mes cheveux noirs et mes yeux marrons ne me démarquent pas vraiment …. J'ai pas muscles de taré, je suis pas un génie, et même pas très courageux !
Je suis pas un gars dans le genre de ceux qu'on envoie dans de telles situations !
Juste type qu'on a embrigadé dans la garde en lui disant qu'il serait un héros ...Mon cul !
Le héros ça a une grosse barbe, les yeux bleus, les cheveux blonds, la musculature sur-développée et surtout, ça n’a jamais peur.
J'en ai vu un.
Un de ces héros.
C'était un space marine, avec un loup dessiné sur l'épaulière : un space wolf.
Ce type m'a sauvé la vie … Donc pour moi c'est un héros.
Mais regardez moi a présent : Je suis sûrement le seul rescapé de mon régiment parcourant un monde jungle, en me battant aux cotés d'une xéno...
Une xéno … Une Eldar
Par l'empereur, je peux pas la supporter, je suis sûr qu'elle prépare un coup ! Elle a déjà essayé de me séduire en me fixant de ses grands yeux verts, pour me convaincre de me séparé de mon arme …
Heureusement j'ai pas accepté ! Je suis peut être pas un archiviste mais je suis pas complètement débile non plus.
Et ce n'est pas ses formes, sa silhouette qui vont me faire changer d'avis...
Je suis pas un chapelain, mais il y a certains péchés qu'il vaut mieux ne pas commettre.
Comme forniquer avec une alien.
Nous arrivons bientôt à destination...
Devant nous, en contrebas de la falaise sur laquelle nous étions, s’étend une magnifique une rivière de belle taille se jetant dans le vide, formant une majestueuse cascade. Cette dernière reflétait la lune dans la nuit sans nuage.
Aelthia s'approcha du bord de la falaise et...
Sauta ?
J’accours pour voir ce qu'il étais devenue de l'Eldar...
Bizarrement la voir saine et sauve sur une plate-forme naturel en contrebas, me soulage... Elle se déplace le long de celle là et disparait derrière la cascade.
Je m'approcha du rebord, et me coucha sur celui-ci, pour éviter de tomber.
- Aelthia ! Aelthia ! Hurle-je.
Elle sort du rideau aqueux de la cascade, et réponds
- C'est bon ! Je suis là ! Descends !
- Ben... Commence-je.
Je jette un coup d'oeil à la cascade...
D'inavouables frissons me parcourent l'échine tandis que je regarde ce tumulte d'eau...
- ... C'est un peu haut...
- Et alors ? Tu as peur ?
- Non, mais je préférerait de ne pas m'écraser la tête en bas... Je pense être plus utile vivant que mort !
- Peureux !
Je fulmine...
Elle a osé me traiter de peureux ?
- Moi ? Peureux ?
- Oui, toi !
- Alors là...
Je me relève...
Recule...
Prends de l'élan...
Et saute de la falaise.
Raide et tendu comme un poteau, je me pince le nez pour éviter qu'il ne se remplisse d'eau lors de ma chute...
Qui me semble interminable.
Ces quelques secondes me semblent être des siècles, des siècles pendant lesquels je flotte, ma vie, défilant devant mes yeux fermés, en sursis au-dessus d'un démon grondant et rugissant.
Un grand bruit d'éclaboussure et un fort choc aux jambes me préviennent: Je suis retombé.
Me voilà dans l'eau...
Sous des mètres d'eau.
Je flotte tel un bébé dans une piscine trop grande, incapable de me repérer.
Reprenant mes esprits, je remonte rapidement à la surface.
Quel soulagement c'est de retrouver de l'oxygène dans mes poumons, de sentir l'air étouffant me brûler le visage.
Haletant, je repère, entre deux clignements d'oeil, l'Eldar, qui m'attends sur la rive de pierre.
Je nage jusqu'à elle, et me hisse sur le rebord.
J'attends quelques secondes, le temps de reprendre mon souffle, puis lui dit:
- Vas-y, ose me dire que je suis un peureux maintenant...
Elle secoue la tête, puis me tourne le dos, et passe le rideau de la cascade.
- Gamin.
Modifié en dernier par Warlord le 19 janv. 2013, 00:17, modifié 1 fois.
Les cicatrices des douleurs passées me défigurent, me rendant abject, ignoblement laid.
Mais là est la clé de la réussite: Apprendre de ses erreurs, laisser ses balafres durcir la peau de son être.

Une envie de lecture ? Le salon vous est ouvert.

Retourner vers « Histoires »